Comment planter le cannabis à auto floraison ?

Comment planter le cannabis à auto floraison ?

Non Par

Comme ses cousins, le cannabis à auto floraison peut donner un excellent rendement. Sa récolte reste néanmoins fructueuse à condition de bien le cultiver. Trouver la bonne graine est insuffisant, il faudra aussi penser au terreau, aux nutriments et à l’entretien, voire à l’arrosage.

À quelle période cultiver le cannabis à auto floraison ?

Avant de planter, choisissez d’abord la graine cannabis adapté. Vous avez l’embarras de choix dont les variétés les plus appréciées sont :

La Trippy Gorilla Auto qui correspond à l’espèce ayant une forte teneur en THC. Elle se développe rapidement pour ensuite laisser place à des fleurs aux saveurs d’agrumes et de pin.

La Pineapple Express Auto qui constitue la variété la plus classique. Sa récolte s’étale en 60 jours environ. Plus dense, elle se caractérise par son parfum fruité.

La Gelato Auto frappe fort qui arbore une petite stature, mais contient un THC à niveau élevé. Sa composition lui permet de concurrencer ses sœurs photopériodiques. Elle séduit autant qu’elle attire grâce à sa saveur crémeuse.

Après le choix de la graine, pensez ensuite à la période à laquelle vous souhaitez cultiver votre plante. Il est recommandé de procéder à la plantation 1 mois avant l’été afin que le cannabis puisse profiter de la saison estivale. Commencez la culture à l’intérieur si la température est encore glaciale. Dès que l’été pointe son nez, sortez la plante à l’extérieur afin qu’elle puisse profiter de la lumière et de la chaleur.

Comment obtenir de bonne récolte ?

Le terreau

Pour mieux planter le cannabis à auto floraison, préparez le sol. Comme il fait partie des plantes à croissance rapide, il s’épanouit dans un terreau léger et aéré. Évitez donc la suralimentation. Il suffit d’ajouter un petit engrais chargé en azote, en phosphore et en potassium et le tour est joué. Il a aussi besoin d’une faible qualité de micronutriments, comme le fer, le cuivre, le zinc, etc.

Un grand pot

Le cannabis à autofloraison s’adapte à la culture en pot, mais évitez néanmoins le rempotage. Commencez votre culture dans un grand pot, là où ses graines puissent germer correctement, sans manquer de place. Vous pouvez opter pour les airs pots ou la technique SOG. Dans les deux cas, évitez le petit pot qui limite son épanouissement.

L’éclairage

Comme son nom l’indique, le cannabis à auto floraison fleurit automatiquement, sans que vous ayez à changer les cycles lumineux ou encore à enlever les plants mâles. Sa récolte reste possible même s’il est exposé à une faible qualité de lumière. Toutefois, si vous souhaitez optimiser son rendement, essayez de lui accorder 10 à 15 h d’éclairage par jour.

L’arrosage

À la différence de ses cousins, le cannabis à auto floraison résiste aux conditions climatiques défavorables. Ses plus grandes variétés s’épanouissent d’ailleurs dans les sols de Russie ou d’Asie centrale. Il nécessite donc peu d’arrosage, voire presque pas du tout. Attendez qu’il soit sec avant de lui donner de l’eau, sauf peut-être dans les 10 premiers jours de sa culture. Pendant cette courte période, il a besoin d’humidité pour commencer à se développer.