Comment trouver le vin parfait pour son repas ?

Comment trouver le vin parfait pour son repas ?

Non Par

Vous avez des invités et vous songez à leur offrir un bon repas ? La question du menu est généralement vite résolue. Celle qui demeure pour la plupart sans réponse, c’est celle en rapport avec le vin. Comment trouver le bon accord ? Quel vin faut-il choisir pour accompagner le repas ? Cet article vous donne quelques principes à suivre.

Principe 1 : préférez l’harmonie à l’arôme

S’il y a une chose que les spécialistes de vin recommandent face au choix du vin, c’est de préférer l’harmonie à l’arôme. Cette façon de procéder permet d’avoir un meilleur goût dans la bouche. Si vous optez uniquement pour la qualité gustative du vin, vous risquez de gâcher votre repas, car il n’y aura pas une suite dans ce que vous proposez.

Comment trouver de l’harmonie entre le vin et le repas ? Pour répondre à cette question, vous devez prendre en considération l’astringence du vin. Il s’agit tout simplement du sentiment de dureté et de resserrement que provoquent les tannins. L’astringence d’un bon vin s’assouplit avec le temps. Par contre, lorsque la boisson est fraichement produite cette caractéristique est fortement présente.

Sur cette base, vous devez savoir, qu’un vin rouge comme le vin pic saint loup accompagne de la viande rouge. Pour la volaille blanche, le vin blanc est recommandé. Il en est de même pour les poissons et crustacés. Pour ce qui est du fromage, il peut s’accompagner avec du vin blanc comme du rouge. Dans le dernier cas, il est important que l’astringence soit moindre.

Principe 2 : trouvez une bonne succession au vin

Trouver le bon vin pour un repas ne se limite pas uniquement à trouver l’harmonie entre la boisson et les mets. Vous devez également faire en sorte que la succession des vins au cours des repas soit également en concordance. Sur cette base, il est important de présenter chaque vin progressivement de manière à ce que le suivant soit meilleur que le précédent. Les caractères permettent également de faire la succession des vins.

Ainsi, en début de repas le vin blanc est la première boisson à servir. Ensuite vient le rouge. Si vous devez vous baser sur l’astringence, il est important de servir le vin jeune avec le vin de garde. En fin de repas, donnez une préférence aux vins moelleux. Cependant, la hiérarchie n’est pas toujours respectée. Tout dépendra du caractère et de la complexité du vin. Il est important de rappeler que le nombre de vins au cours d’un repas se limite à 2.

Principe 3 : sachez que tous les repas ne s’accordent pas avec du vin

Il est important de retenir que l’association entre les vins et les repas n’est pas toujours possible. En effet, des mets avec une touche d’acidité sont difficiles à passer en bouche. À ce niveau, les deux principes précédents ne sont pas respectés. Toutefois, il faut juste prendre en compte le goût qui est ressenti. Si la combinaison passe, alors vous pouvez prendre le vin choisi. Autrement, ne forcez pas.

En résumé, avec ces trois principes, vous pouvez facilement associer à vos repas et recevoir vos invités.