La cholécystite aiguë, symptômes, causes et traitement

La cholécystite aiguë, symptômes, causes et traitement

3 novembre 2018 0 Par Lucie Arcas

La cholécystite aiguë est une inflammation de la vésicule biliaire. Elle se produit habituellement lorsqu’un calcul biliaire obstrue le canal cystique.

Les calculs biliaires sont de petites pierres, généralement faites de cholestérol, qui se forment dans la vésicule biliaire. Le canal cystique est l’ouverture principale de la vésicule biliaire.

Les calculs biliaires sont très fréquents et touchent environ un adulte sur dix. Ils ne présentent habituellement pas de symptômes, mais ils peuvent occasionnellement causer des épisodes de douleur (colique biliaire) ou une cholécystite aiguë.

La cholécystite aiguë est potentiellement grave. Elle doit généralement être traitée à l’hôpital avec du repos, des liquides intraveineux et des antibiotiques.

Les symptômes de la cholécystite aiguë

Le principal symptôme d’une cholécystite aiguë est une douleur aiguë et soudaine au niveau du côté supérieur droit de votre abdomen. Cette douleur s’étend vers votre épaule droite.

La partie touchée de l’abdomen est habituellement très sensible et le fait de respirer profondément peut accentuer la douleur.

Contrairement à d’autres types de douleurs abdominales, la douleur due à la cholécystite aiguë est habituellement persistante et ne disparaît pas en quelques heures.

Certaines personnes peuvent présenter d’autres symptômes supplémentaires tels que :

  • une température élevée (fièvre),
  • des nausées et vomissements,
  • une sudation,
  • la perte d’appétit,
  • la jaunisse,
  • un renflement dans l’abdomen.

Quand consulter un médecin ?

Consultez votre médecin au plus tôt, si vous ressentez des douleurs abdominales soudaines et sévères, et surtout si elles durent plus de quelques heures ou si elles s’accompagnent d’autres symptômes comme la jaunisse et la fièvre.

Il est important que la cholécystite aiguë soit diagnostiquée le plus tôt possible, car il existe un risque de complications graves si elle n’est pas traitée rapidement.

Quelles sont les causes de la cholécystite aiguë ?

Les causes de la cholécystite aiguë peuvent être regroupées en deux grandes catégories : la cholécystite calcaire et la cholécystite chronique.

La cholécystite calcaire :

La cholécystite calcaire est le type de cholécystite aiguë le plus courant et généralement le moins grave. Elle représente environ 95 % des cas.

La cholécystite se développe lorsque l’ouverture principale de la vésicule biliaire, appelée canal cystique, est obstruée par un calcul biliaire ou une substance appelée boue biliaire.

Les boues biliaires sont formées de bile, un liquide produit par le foie, aidant à digérer les graisses, les petits cristaux de cholestérol et de sel.

L’obstruction du canal cystique provoque l’accumulation de bile dans la vésicule biliaire, ce qui augmente la pression à l’intérieur de celle-ci et provoque son inflammation. Dans environ un cas sur cinq, la vésicule biliaire enflammée est également infectée par des bactéries.

La cholécystite chronique :

La cholécystite chronique est un type de cholécystite aiguë moins fréquent, mais généralement plus grave. Elle se développe habituellement comme une complication d’une maladie, d’une infection ou d’une blessure grave qui endommage la vésicule biliaire.

Une cholécystite chronique peut être causée par une lésion accidentelle de la vésicule biliaire lors d’une intervention chirurgicale majeure, des blessures ou brûlures graves, un empoisonnement du sang (septicémie), une malnutrition grave, ou le SIDA.

Diagnostic de la cholécystite aiguë

Si vous souffrez de douleurs abdominales sévères, votre médecin effectuera probablement un test simple appelé signe de Murphy. Il vous demandera de respirer profondément, tout en appuyant sa main sur votre ventre, juste sous votre cage thoracique.

Votre vésicule biliaire se déplacera vers le bas à mesure que vous inspirez. Si vous avez une cholécystite, vous ressentirez une douleur soudaine lorsque votre vésicule biliaire atteindra la main de votre médecin.

En cas de suspicion d’une cholécystite aiguë, votre médecin vous enverra immédiatement à l’hôpital pour d’autres tests. Ces derniers comprennent :

  • des tests sanguins pour vérifier les signes d’inflammation dans votre corps ;
  • une échographie de l’abdomen pour vérifier la présence de calculs biliaires ou d’autres signes de pathologie au niveau du vésicule biliaire.

En cas d’incertitude sur le diagnostic, d’autres examens, comme une radiographie, une tomodensitométrie ou IRM, peuvent également être effectués pour examiner votre vésicule biliaire plus en détail.

Traitement de la cholécystite aiguë

Si la cholécystite aiguë est confirmée, vous devriez être hospitalisé pour le traitement.

Le traitement initial :

Le traitement initial comprend généralement :

  • le jeûne pour soulager votre vésicule biliaire ;
  • la réception de liquides par voie intraveineuse pour prévenir la déshydratation ;
  • des médicaments pour soulager la douleur.

Vous recevrez également des antibiotiques si l’on pense que vous avez une infection. Il faut souvent les poursuivre jusqu’à une semaine.

Le plus souvent, après le traitement initial, les calculs biliaires à l’origine de la cholécystite aiguë retombent habituellement dans la vésicule biliaire et l’inflammation se calme.

La chirurgie :

L’ablation de la vésicule biliaire peut être recommandée après le traitement initial, afin de prévenir la récidive d’une cholécystite aiguë et réduire le risque de développer des complications potentiellement graves. Ce type de chirurgie est connu sous le nom de cholécystectomie.

Les complications possibles

Sans traitement approprié, une cholécystite aiguë peut parfois entraîner des complications potentiellement mortelles.

Les principales complications de la cholécystite aiguë sont :

  • la mort du tissu de la vésicule biliaire (cholécystite gangréneuse) pouvant entraîner une infection grave se propageant dans tout le corps ;
  • l’ouverture de la vésicule biliaire (vésicule perforée) pouvant propager l’infection dans l’abdomen (péritonite) ou entraîner une accumulation de pus (abcès).

Une chirurgie d’urgence pour enlever la vésicule biliaire est nécessaire pour traiter ces complications sur environ un cas de cholécystite aiguë sur cinq.