Quel horaire idéal pour se coucher et éviter les risques cardiaques ?

Quel horaire idéal pour se coucher et éviter les risques cardiaques ?

Non Par

L’étude réalisée par l’université d’Exeter au Royaume-Uni sur l’impact des horaires de coucher dans la santé cardiovasculaire est une analyse qui a permis d’identifier certaines habitudes nocives pour le corps. Dans la suite de cet article, nous vous donnons plus amples informations sur les horaires à privilégier pour notre santé au quotidien.

La plage horaire adéquate : entre 22 heures et 23 heures

Réalisée sur un échantillon d’environ 80 000 personnes pendant 06 années, cette étude diffusée dans un organe de presse scientifique dénommé European Heart révèle que l’horaire approprié se situe entre 22h et 23h. En effet, les scientifiques ont analysé les horaires de coucher et de réveil des personnes âgés de 43 à 79 ans. Pendant une semaine, ils ont collecté les données fournies à travers les appareils technologiques connectés (montres), installés exclusivement pour le suivi de leur activité de somnolence ainsi que pour leur état cardiaque. A l’issue d’une analyse complète, les chercheurs ont conclu que les individus qui s’endorment à partir de minuit ou au-delà de minuit développent un risque de survenue de pathologie cardiovasculaire plus élevé, estimé à 25% et à 24 % pour ceux qui se couchent avant 22 heures tandis que ceux qui le font entre 22 heures et 23 heures ont un risque plus faible estimé à 12%. Vous souhaitez en savoir plus ? Retrouvez plus d’infos ici.

Analyser les spécificités de l’organisme 

Les résultats ont permis d’identifier que près de 3172 personnes ont affiché la présence de maladies cardiovasculaires comme la crise cardiaque, l’insuffisance cardiaque ou l’Arrêt Vasculaire Cérébrale. Par ailleurs, les enquêteurs de cette étude indiquent qu’il est fondamental de considérer l’horaire lié au fonctionnement interne de l’organisme dans les mesures de prévention des problèmes cardiovasculaires. A cet effet, l’adoption des trucs et astuces favorisant le bon fonctionnement du métabolisme serait donc une routine à ne pas négliger.